Retour

Ottawa traîné en justice pour le dossier du caribou forestier

La Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) intente une poursuite contre le gouvernement fédéral dans le dossier de la protection du caribou forestier.

L’organisme estime que la ministre fédérale de l'Environnement néglige ses responsabilités depuis que le caribou a été désigné comme une espèce en péril, en 2012, dans le cadre de la Loi sur les espèces en péril.

La SNAP croit que ni Québec ni Ottawa n'ont mis en place les mesures nécessaires pour identifier les portions d'habitats non protégées et les moyens de protection essentiels à la survie du caribou des bois.

PFR réagit

De son côté, le porte-parole de Produits forestiers Résolu (PFR), Karl Blackburn, se dit peu surpris, mais déçu de l'attitude de la SNAP.

Il rappelle que Québec a instauré une table des partenaires en janvier dernier pour voir comment protéger le caribou des bois et les emplois dans les scieries. L'objectif est de produire un plan de protection qui atteindra les objectifs d'Ottawa d'ici l'automne.

« À ce moment-ci, à mon avis, il est prématuré de mettre quelque pression que ce soit au niveau judiciaire sur le gouvernement fédéral en sachant qu’il est déjà en étroite collaboration avec les provinces pour arriver à mettre en place un processus qui va respecter les grandes lignes du plan fédéral tout en respectant la réalité dans chaque province », explique M. Blackburn.

Il ajoute que plusieurs scientifiques soulèvent des questions possiblement liées à la survie du caribou forestier, par exemple l'impact du réchauffement climatique. Ces questions rendent le dossier particulièrement complexe et long à régler.

D'après les renseignements de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires