Retour

Ouragan Harvey : le bois d'oeuvre canadien pour reconstruire les maisons

Le Conseil de l'industrie forestière du Québec anticipe une hausse de la demande du bois d'œuvre après le passage de l'ouragan Harvey au Texas et en Louisiane.

Depuis qu’il a touché terre, il y a dix jours, quelque 40 000 maisons ont été détruites et 100 000 autres ont été endommagées.

Règlement de litige en vue?

Le contexte actuel pourrait par ailleurs favoriser un règlement du conflit commercial avec les États-Unis, selon les représentants de l’industrie du bois d’œuvre canadien.

À l’heure actuelle, Washington impose des droits compensatoires sur les exportations canadiennes de bois.

Les voix s’élèvent du côté américain de la frontière pour que le litige se règle. Les consommateurs américains souhaitent ainsi accéder à de meilleurs prix.

Le département du commerce américain a annoncé que l'enquête sur les droits compensateurs allait se prolonger jusqu'au 14 novembre.

Il s’agit d’une bonne nouvelle selon le président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec, André Tremblay.

« S’il y a des contraintes à l’exportation du bois d’œuvre, les producteurs américains vont continuer à en profiter au détriment des consommateurs américains », explique André Tremblay.

Hausse de prix à prévoir au Québec

Cette hausse éventuelle de la demande américaine pour le bois d’œuvre canadien pourrait cependant avoir des répercussions sur les consommateurs québécois.

Les prix pourraient augmenter de nouveau au cours des prochains mois. Déjà, on observe une hausse de 15 à 20% des produits forestiers vendus au Canada.

D’après les informations de Louis Martineau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine