Retour

Papier surcalandré : Résolu pourrait se voir rembourser ses droits douaniers par Washington

Bonne nouvelle en perspective pour Produits forestiers Résolu (PFR) du côté des États-Unis. L'entreprise pourrait bénéficier d'un répit pour le papier surcalandré qui est visé depuis août 2015 par une surtaxe américaine, qui lui a coûté des dizaines de millions de dollars.

Un texte de Louis-René Ménard avec la Presse Canadienne

Verso Corporation, l'entreprise du Minnesota qui était à l'origine de cette plainte contre PFR, compte faire volte-face après avoir conclu une entente avec deux autres papetières canadiennes, Hawkesbury Paper Limited Partnership et Irving Paper Limited. Ces deux entreprises acceptent de verser des droits frontaliers de 42 millions de dollars US à Verso Corporation.

Le département américain du Commerce disposerait alors de 60 à 90 jours pour accepter cet accord, mettre un terme aux droits de douane et rembourser à Produits forestiers Résolu 55 millions de dollars US en droits payés depuis plus de deux ans.

Le porte-parole de Résolu a indiqué que le contexte américain a changé depuis le dépôt de la plainte de Verso pour concurrence déloyale des entreprises canadiennes dans le papier surcalandré.

Usines Kénogami et Dolbeau

Ces surtaxes américaines sur le papier surcalandré en provenance du Canada touchaient de plein fouet deux usines de Résolu au Saguenay-Lac-Saint-Jean : Dolbeau et Kénogami, à Saguenay.

Elles payaient, depuis août 2015, une surtaxe de 17,87 % pour exporter leur papier surcalandré aux États-Unis.

« Ça venait fragiliser et rendre plus vulnérables les opérations à Dolbeau et Kénogami, parce que c’était surtout ces deux usines qui étaient affectées », a indiqué Karl Blackburn.

Le directeur des communications de Résolu souligne que cette bonne nouvelle s’ajoute à d’autres éléments positifs qui concernent le secteur du papier et de la forêt.

« Cette bonne nouvelle s’ajoute au marché pour le bois d’œuvre qui est extrêmement vigoureux, actuellement. C’est bon pour les scieries et les régions du Québec. Il y a certains types de papier qui tirent bien leur épingle du jeu. Et la pâte est toujours en croissance, ce qui est bon pour l’usine de Saint-Félicien », a mentionné Karl Blackburn.

Mais en attendant que Washington accepte le retrait de la plainte de Verso Corporation et rembourse les droits douaniers payés par Produits forestiers Résolu, la papetière canadienne doit continuer de payer les droits de douane sur les exportations de papier surcalandré.

Plus d'articles