Retour

Pâques : des affaires d’or pour les chocolateries

Le chocolat semble toujours aussi populaire à Pâques. À preuve, les chocolateries de la région qui distribuent dans les grandes surfaces ont fait des affaires d'or cette année.

La Chocolaterie des Pères trappistes de Dolbeau-Mistassini a produit plus de 2,5 millions de ses fameuses petites poules en plus de ses nombreuses figurines en chocolat. Pâques représente la moitié du chiffre d’affaire de l’entreprise.

« Cette année, on a augmenté nos ventes globales de 20%, 20% aussi pour ce qui est des figurines de Pâques. Ça s'est très bien passé. Pour nous c'est une longue saison. On commence en septembre à prendre des commandes, octobre à produire tout ça c'est terminé à la fin février les commandes livrés chez les clients. Ça semble avoir été une très bonne saison de Pâques », explique Dominic Genest, directeur général de l’entreprise.

La situation est similaire à Saguenay chez les Chocolats Lulu. L’entreprise a réalisé 40% de son chiffre d'affaires durant la période de Pâques.

« Espérons juste qu'ils ne nous annoncerons pas une mauvaise nouvelle au niveau de la fève de cacao, puis une montée du prix du chocolat, mais je pense que le chocolat est là pour rester », ajoute la copropriétaire de la chocolaterie Diane Gagnon.

Bien que Pâques soit terminé, le repos ne sera pas de longue durée pour la Chocolaterie des Pères trappistes et les Chocolats Lulu… Les deux entreprises se préparent déjà pour la saison du chocolat aux bleuets.

Plus d'articles