Retour

Perquisitions de l’UPAC à Saguenay : motifs recherchés

Le Groupe TVA s'est adressé à la Cour du Québec mardi afin de connaître les motifs qui ont poussé l'Unité permanente anticorruption (UPAC) à mener quatre perquisitions à Saguenay en 2015 et en 2016.

En plus des raisons de la frappe à l’hôtel de ville et chez Promotion Saguenay en septembre 2016, le média veut savoir ce que cherchait l’UPAC lors des perquisitions qui ont eu lieu à l’Office municipal d’habitation (OMH) de Saguenay et chez Constructions Gigari.

TVA veut aussi avoir accès aux quatre listes d'objets saisis ces jours-là.

Le juge Michel Boudreault a accepté de rendre disponibles les documents puisque personne ne s'y est opposé. Toutefois, la Direction des poursuites criminelles et pénales a demandé trois semaines de délai pour caviarder des informations susceptibles de nuire à de potentiels témoins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine