La Cour supérieure a entériné l'entente intervenue avec les créanciers de l'usine d'extrusion d'aluminium Pexal Tecalum qui permet à l'entreprise d'éviter la faillite.

Aucune contestation n’avait été déposée lundi lors de l’audition de la cause au palais de justice d’Alma. Rappelons qu’au début du mois, les créanciers de Pexal Tecalum ont accepté à 95 % la proposition de l’entreprise afin d’éviter la faillite.

Grâce à cette décision, les dirigeants de l’entreprise d’Alma peuvent maintenant redémarrer la production de l’usine.

Selon un des actionnaires, Jean-François Harvey, la reprise des activités pourrait se faire d’ici quatre à six semaines.

De leur côté, les responsables du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’UQAC (CEE-UQAC), qui sont propriétaires des installations, se réjouissent de ce dénouement et demeurent confiants pour l’avenir de l’usine.

Les problèmes financiers de Pexal Tecalum étaient survenus à la suite d’un conflit entre actionnaires. L’usine a été fermée l’été dernier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde