Retour

Philippe Couillard maintient le financement du Conseil régional de prévention de l'abandon scolaire

Le président et fondateur du Conseil régional de prévention de l'abandon scolaire (CREPAS), Michel Perron, a reçu un appel du premier ministre Philippe Couillard, mardi soir, pour confirmer que le gouvernement du Québec continuerait de financer l'organisme.

Même si des démarches entreprises au début de l'été laissaient croire que le financement était assuré, le CREPAS s'inquiétait depuis que Québec a annoncé l'abandon de son partenariat avec la Fondation Chagnon, qui finance des groupes qui s'occupent de persévérance scolaire.

Michel Perron indique que le premier ministre lui a précisé les propos de son ministre de l'Éducation, François Blais, à l'Assemblée nationale qui disait que Québec avait « l'intention de maintenir le financement des organismes régionaux qui ont été mis en place ces dernières années ».

Le gouvernement devait toutefois trouver une formule pour continuer de financer le CREPAS, parce que les nouvelles règles font en sorte que Québec ne peut plus financer des organismes sans but lucratif. La direction du CREPAS ne sait toutefois pas quel sera le montant qui sera débloqué par Québec et pour quelle durée. Michel Perron doit communiquer avec un sous-ministre de l'Éducation.

Le CREPAS disposait depuis plusieurs années d'un budget de 800 000 $, dont 200 000 $ provenaient de Québec et 400 000 $ de la Fondation Chagnon, de la Conférence régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du milieu régional de l'éducation.

Plus d'articles

Commentaires