Retour

Pierre Blackburn risque la prison pour avoir foncé sur une clinique médicale

Pierre Blackburn pourrait passer les deux prochaines années derrière les barreaux pour avoir foncé dans une clinique médicale de L'Anse-Saint-Jean en 2014.

C'est ce qu'a proposé le procureur de la Couronne, Me Jean-Sébastien Lebel, mercredi matin, lors des observations sur la peine au palais de justice de Chicoutimi.

Lors des événements, l'homme de 55 ans souhaitait atteindre le comptoir de la pharmacie pour s'emparer de la morphine que la pharmacienne lui avait refusée la veille parce que le renouvellement de sa prescription était prévu deux jours plus tard.

Selon Me Lebel, les gestes commis sont graves et les conséquences chez les victimes sont importantes.

« De façon générale, ce sont des traumatismes à la suite de l'événement, ce sont des complications d'ordre psychologique et aussi, évidemment, des complications au niveau financier puisque certaines victimes ont dû s'absenter du travail en raison du traumatisme vécu », explique Me Lebel.

L'avocat de l'accusé, Me Jean-Claude Ouellet, propose plutôt une peine dans la collectivité.

Pierre Blackburn, qui avait plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse et de méfait de plus de 5000 dollars, recevra sa peine le 17 juin prochain.

Plus d'articles

Commentaires