Retour

Pierre Karl Péladeau à Saguenay pour lancer la campagne de Mireille Jean

Le chef du Parti québécois (PQ) Pierre Karl Péladeau est à Saguenay vendredi pour lancer officiellement la campagne de sa candidate dans la circonscription de Chicoutimi, Mireille Jean.

Après les arrestations de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) menées jeudi, dont celle de l'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau, les péquistes croient que le lancement de leur campagne se déroule dans un contexte qui leur est plutôt favorable.

Les pertes d'emplois, les coupes dans les services et l'augmentation de plusieurs tarifs ont contribué à augmenter la grogne chez les électeurs envers le gouvernement Couillard, ajoute le chef du PQ.

Les péquistes ont répété que le budget Leitao rate la cible et que les mesures et les enveloppes annoncées pour redresser l'économie et favoriser la création d'emplois sont trop saupoudrées.

Quoi qu'il en soit, Pierre Karl Péladeau sait que rien n'est encore joué pour Mireille Jean, alors que son adversaire libérale, Francyne T. Gobeil, jouit de forts appuis à l'hôtel de ville de Saguenay.

« Je pense surtout que nous devons considérer cette partielle dans le cadre de ce qu'elle est, c'est-à-dire une élection pour que nous puissions avoir la meilleure représentante de la circonscription à l'Assemblée nationale du Québec et que cette représentante aussi soit dans la bonne formation politique, celle qui va défendre les intérêts. Parce que sinon, ça reste du baratin », soutient Pierre Karl Péladeau.

Les électeurs de Chicoutimi iront aux urnes le 11 avril prochain pour élire un député qui succèdera à Stéphane Bédard.

Plus d'articles

Commentaires