Retour

Place au Festival international des rythmes du monde

La 14e édition du Festival international des rythmes du monde de Saguenay (FIRM) s'est ouvert mercredi soir.

Un texte de Jean-François Coulombe

Pendant quatre jours, artistes d'ici et d'ailleurs se succéderont sur les deux scènes aménagées sur la rue Racine, qui sera fermée à la circulation entre les rues Labrecque et Bégin pendant toute la durée du festival.

C'est la formation francophone Rookierook qui lancera les festivités à 19 h avec son reggae-fusion. Suivront l'artiste d'origine sénégalaise Élage Diouf et le groupe québécois Les Cowboys Fringants.

Trois spectacles sont présentés chaque soir, sauf samedi, alors que la soirée commencera à 20 h avec la formation The Cuban Martinez Show. Mélissa Lavergne et les musiciens de Belle et Bum présenteront ensuite le spectacle de clôture du festival.

Festival des rythmes... d'ici

Comme les principales têtes d'affiche de cette édition sont des artistes d'ici comme Arianne Moffatt, Galaxie et Les Cowboys Fringants, certaines critiques ont été émises quant au caractère local de la programmation, alors que le festival prétend offrir de la musique du monde.

Le directeur et fondateur de l'événement, Robert Hakim, s'en défend, rappelant que la programmation fait une place importante à la musique du monde.

« C'est vrai qu'on insère depuis trois ans de la musique du Québec, du Canada aussi, je ne le nie pas », dit-il. « C'est parce qu'on veut couvrir le plus large possible. »

Sans vouloir faire de comparaison, Robert Hakim rappelle que le Festival international de jazz de Montréal offre une programmation composée de musique jazz à 40 %, le reste étant occupé par de la musique du monde et des artistes populaires.

Nouvelles dates

Le FIRM se tient plus tard cette année que par le passé. Il se déroule aussi sur une période de quatre jours, alors qu'il en a déjà occupé une dizaine lors des premières éditions.

Selon Robert Hakim, l'événement est en bonne santé financière, malgré la perte d'importantes subventions. En 2009, le gouvernement fédéral versait près de 400 000 $ au FIRM, un montant réduit à 21 000$ pour la présente édition. Par contre, les partenaires privés ont investit cette année 600 000 $, alors que la contribution de la Ville de Saguenay s'élève à 315 000 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine