Retour

Plaidoyer pour plus d’égalité entre les hommes et les femmes dans le sport

L'athlète de vélo de montagne d'Alma, Catherine Fleury, en a marre des inégalités entre les hommes et les femmes dans le sport.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

En entrevue à Café, boulot, dodo, elle a expliqué que, seulement dans les bourses, les montants remportés par les femmes dans les championnats provinciaux sont moins élevés que ceux gagnés par les hommes.

« C’est sûr qu’on comprend que le peloton féminin peut être moins imposant, moins nombreux. On est consciente que c’est normal que ce ne soit pas le même nombre de personnes qui reçoivent une bourse. Mais, les premières femmes autant que les premiers hommes devraient recevoir des montants égaux », explique-t-elle.

Selon elle, les inégalités s’amenuisent tranquillement à l’international afin d’encourager la participation des femmes aux compétitions d’envergure.

« Je mets autant d’efforts [que les hommes] et c’est sûr que l’entraînement reste similaire. Ce n’est pas parce qu’on est cinq personnes ou 100 personnes que je vais mettre des efforts différents », déplore la cycliste.

L’athlète souligne que les frais d’inscription, les coûts de transport et les entraînements coûtent la même chose d’un athlète à l’autre.

Visibilité

Par ailleurs, la jeune femme se réjouit de la couverture médiatique des athlètes féminines au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Catherine Fleury croit que les journalistes de la région s’intéressent autant à sa progression qu’à celle de ses collègues masculins.

Elle aimerait que les médias nationaux suivent cet exemple.

Plus d'articles

Commentaires