Retour

Plus de 200 griefs déposés cet été dans les hôpitaux de la région

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a déposé plus de 200 griefs depuis le mois de juin concernant les heures supplémentaires obligatoires et les pauses annulées de ses membres du réseau de la santé au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

C'est ce qu'a indiqué la nouvelle présidente régionale de la FIQ, Julie Bouchard. Selon elle, cette situation inadmissible est devenue un véritable mode de gestion pour la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS).

Elle souligne que tout cela entraîne beaucoup de congés de maladie et un casse-tête pour les employés qui doivent composer avec les heures supplémentaires obligatoires.

« Jamais un syndicat ne va cautionner du temps supplémentaire obligatoire. Tant et aussi longtemps que ça reste volontaire, c’est tel que tel, mais quand on oblige les gens, quand on a des enfants à la maison qu’on ne peut pas aller chercher à la garderie, qu’on ne peut pas aller chercher à l’école, qu’on doit rester au travail, c’est inquiétant comme manière. »

Le CIUSSS devrait réagir la semaine prochaine dans ce dossier.

Julie Bouchard succède à Martine Côté qui a occupé le poste de présidente régionale de la FIQ pendant 11 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine