Retour

Pornographie juvénile : Frank Gravel déclaré coupable

Frank Gravel, 33 ans, est reconnu coupable des trois chefs d'accusation de pornographie juvénile qui pesaient contre lui.

L'homme de Chicoutimi était accusé de distribution, de possession et d'avoir accédé à de la pornographie juvénile.

Dans son verdict, le juge Richard Daoust a déclaré ne pas avoir cru à la version de l'accusé durant son procès où il prétendait que des fichiers de pornographie juvénile s'étaient retrouvés accidentellement dans son ordinateur.

Lors de son procès, le prévenu a expliqué qu'il utilisait un logiciel de téléchargement automatique pour de la pornographie adulte. Comme le logiciel était lent, il sélectionnait en bloc les fichiers résultant d'une recherche, sans vérifier précisément ce qu'ils contenaient.

Il a précisé qu'il voulait se monter de toute urgence une bibliothèque dans son disque dur parce qu'il était sur le point de perdre son service Internet, car il avait de la difficulté à payer ses factures. Il ne savait pas, dit-il, que de la pornographie juvénile se retrouvait parmi ces fichiers.

À la sortie du tribunal, son avocate, Me Marie-Ève Saint-Cyr s'est dite déçue du verdict de culpabilité. Elle espère convaincre le juge de ne pas donner une peine trop lourde à son client.

« Ce n'est pas un nombre de fichiers qui est incommensurable. On s'entend qu'il a rendu accessible 1994 fichiers plus, peut-être, une centaine d'autres, et on en a trouvé peut-être 1700 dans son ordinateur, donc il n'y a pas un nombre impressionnant de fichiers comme on peut trouver des fois dans la jurisprudence de dizaines de milliers de fichiers. Donc ce sera également à prendre en considération lorsqu'on plaidera la sentence », a réagi Me Saint-Cyr.

Frank Gravel est passible d'un minimum de 12 mois de prison. Les audiences pour la détermination de la peine auront lieu le 14 juillet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine