Retour

Portrait de candidat : Dany Saint-Gelais, du Parti vert, veut de meilleures pratiques environnementales

Le candidat du Parti vert dans Chicoutimi-Le Fjord, Dany Saint-Gelais, profite de la campagne électorale pour faire la promotion des principes de récupération et de recyclage.

En entrevue à Café, boulot, Dodo, il affirme que les petites et moyennes entreprises payent trop cher pour avoir accès au bac de recyclage. Selon lui, ces coûts trop élevés sont un frein aux bonnes pratiques environnementales.

Il croit également que les citoyens et les municipalités devraient favoriser le compostage. Il est d'avis que l'apparition de bacs bruns destinés au compost est la voie d'avenir.

Premiers pas en politique

Dany Saint-Gelais en est à sa première campagne électorale. Il enseigne la musique dans une école privée de Saguenay. Il avoue que son budget de campagne est extrêmement limité.

À ceux qui lui rappellent que son parti est marginal, il répond que l'avenir de la planète est pourtant la plus grande cause qui soit. Il affirme que la population devrait se pencher davantage sur le programme du Parti vert.

« Du côté de la politique, explique-t-il, c'est de prouver que le Parti vert a un côté économique aussi. C'est de regarder ce qu'il y a aux alentours. On a un budget et tout est établi dans notre programme électoral. Il faut le lire. »

Dany Saint-Gelais est le seul candidat provenant de la région à représenter le Parti vert. Les candidates dans les deux autres circonscriptions sont originaires de Montréal.

Plus d'articles

Commentaires