Retour

Portrait de candidat : Élise Gauthier fait de la lutte contre la pauvreté sa priorité

La candidate du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier, croit que la lutte contre la pauvreté doit être à l'avant-plan dans la campagne électorale dans la circonscription.

Un texte de Chantale Desbiens

En entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo, Mme Gauthier a raconté qu'elle avait cuisiné avec les bénévoles de la Soupière de l'arrondissement de La Baie, la semaine dernière, pour prendre connaissance de la situation des soupes populaires.

« Les partis fédéralistes parlent de la classe moyenne, on va s'occuper de la classe moyenne, mais on ne parle pas des pauvres et on a des pauvres ici », constate la candidate du Bloc québécois.

Elle déplore également l'abandon progressif du programme fédéral de subvention des hypothèques des immeubles de logements sociaux. « Le fédéral se retire doucement du paiement des hypothèques des logements à prix modique, dit-elle, ce qui risque de doubler le loyer de ces personnes-là du jour au lendemain. »

« C'est sûr que le Bloc va se battre contre ça, c'est assuré, et on va tenter par tous les moyens possibles, légaux naturellement, de maintenir ce que le fédéral donnait pour ces gens-là. Ils en ont besoin. Ce n'est pas un luxe, c'est une nécessité », assure Mme Gauthier.

Élise Gauthier n'en est pas à ses premières armes avec la politique, puisqu'elle a été attachée politique de l'ex-député de Dubuc, Jean-Marie Claveau. Elle a également été porte-parole du regroupement régional en environnement.

Maintenant qu'elle est candidate, c'est elle qui reçoit les conseils de son équipe. « C'est un travail qui est très différent dans le sens où maintenant, tu as des gens derrière toi qui te disent peut-être que ce serait mieux qu'on aille là, peut-être que ce serait mieux qu'on fasse ça comme ça », souligne Mme Gauthier.

Le vote stratégique dénoncé

Selon la candidate du Bloc québécois, le seul vote stratégique possible au Québec consiste à voter pour le Bloc. « On voit que dans l'ouest à partir de l'Ontario jusqu'en Colombie-Britannique, les trois sont nez à nez, dit-elle. Alors vous avez deux chances sur deux de ne pas être au gouvernement. Tant qu'à avoir deux chances sur deux de ne pas être au gouvernement, pourquoi ne pas voter pour celui dont vous êtes sûr qu'il va vous défendre, vous les Québécois? »

Élise Gauthier affirme aussi que le rôle de député n'est pas à prendre à la légère.


Si elle est élue, Mme Gauthier promet d'ouvrir son bureau à tous les citoyens qui auront besoin de la rencontrer. Elle prend pour modèle l'ex-député bloquiste de la circonscription, Robert Bouchard.

Plus d'articles

Commentaires