Retour

Poursuite policière à Saint-Nazaire : Jean-Philippe Côté écope de 15 mois de prison

Jean-Philippe Côté, qui a fait l'objet d'une poursuite policière à Saint-Nazaire en juillet, écope de 15 mois de prison.

Un texte de Véronique Dubé

Le 3 juillet, l’individu de 24 ans s’était mis en colère parce que son père avait refusé de l’accompagner à la pêche.

Il avait tiré des coups de feu dans le garage de ses parents avant de s’enfuir avec son véhicule. Il avait alors les facultés affaiblies par la drogue et l'alcool.

Les policiers l'ont arrêté dans un fossé. Il a agrippé un agent au cou lors de son arrestation et l'a tenu au sol.

C'est la quatrième récidive de Jean-Philippe Côté en matière de voies de fait sur un policier.

À sa sortie de prison, il lui sera interdit de posséder une arme pendant trois ans. Puisqu'il est incarcéré depuis les événements, il lui reste 5 mois et 15 jours à purger.

Jean-Philippe Côté acquitté d'un chef d'accusation

L'individu a été acquitté d'avoir déchargé son arme. C'était la principale accusation qui pesait contre lui.

La juge Isabelle Boilat considère que l’homme n’a pas utilisé son arme de façon insouciante puisqu’il a visé du sable au sol en sachant que les projectiles ne ricocheraient pas.

La juge estime aussi que l’endroit choisi par Jean-Philippe Côté était sécuritaire et qu’aucun passant n’aurait pu entrer dans sa mire.

L’accusation de décharger une arme a été récemment ajoutée au Code criminel à l’attention des gangs de motards qui s’adonnent délibérément à des fusillades, sachant qu’ils pourraient mettre la sécurité de civils en danger.

Cette accusation, passible d’une peine minimale de 4 ans, ne s’applique pas à Jean-Philippe Côté, selon la juge.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine