La série qui oppose les Saguenéens de Chicoutimi aux Screaming Eagles de Cap-Breton se poursuit, mardi soir, au Centre Georges-Vézina. Les deux premiers matchs se sont déroulés dans les maritimes et les Sags jouent donc pour la première fois devant leurs partisans.

Le premier duel, remporté par les Bleus 3 à 1, a été chaudement disputé. Cependant, les hommes de Yanick Jean ont moins bien paru lors du deuxième match que les Sreaming Eagles ont remporté 5 à 2, dominant leurs adversaires grâce à leur jeu physique.

Les Saguenéens espèrent maintenant tirer profit de la glace olympique sur laquelle ils sont habitués de patiner, pour gagner les trois prochains affrontements qui auront lieu à Chicoutimi cette semaine.

« Le support de la foule, ça nous aide vraiment. Puis en plus on est habitué aussi sur notre grande glace. Eux autres n'ont pas nécessairement joué ici fait que c'est deux atouts qui peuvent faire une différence », affirme le meilleur buteur de l'équipe, Nicolas Roy.

Cependant, le gardien des Bleus, Julio Billia, qui a été fortement sollicité depuis le début de la série devra être appuyé par les joueurs de son équipe. Il a dû faire face à 95 tirs en deux parties.

Différence d'âge

Les Saguenéens représentent la plus jeune équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en ce qui concerne la moyenne d'âge de ses joueurs, alors que les Screaming Eagles sont l'une des plus âgées avec leurs 16 joueurs de 19 ou 20 ans.

L'expérience de l'équipe du Cap-Breton pourrait jouer en sa faveur.

La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées en série, c'était lors de la saison 2003-2004. Les Screaming Eagles avaient perdu en cinq matchs lors du deuxième tour des séries.

Vente de billets

La vente de billets va bon train au Centre Georges-Vézina. La direction des Sags a modifié légèrement sa méthode cette année. Ainsi, les détenteurs de billets de saison devaient signifier avant la semaine dernière s'ils comptaient conserver leurs sièges pendant les séries.

Ceci permet aux gestionnaires d'offrir davantage de billets plus rapidement.

« Ce n'était pas dans le but de leur enlever leur privilège, c'était dans le but d'avoir plus de monde dans les estrades pour les séries éliminatoires puis pour que les joueurs aient l'énergie supplémentaire pour vraiment avoir une meilleure performance sur la patinoire », explique le responsable des communications de l'équipe, Sébastien Morin.

Il ajoute que l'organisation espère accueillir entre 2500 et 3000 spectateurs lors de chacun des matchs qui seront présentés cette semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine