Retour

Première séance d’information sur le programme de stabilisation des berges de Rio Tinto

Environ 200 personnes ont assisté à la première séance d'information du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) à Saint-Félicien sur le programme de stabilisation des berges de Rio Tinto, mardi soir.

Dans la foule, on retrouvait de nombreux riverains du lac Saint-Jean, de même que plusieurs élus du secteur, dont le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, et le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin. La séance se déroulait à l'Hôtel du Jardin. La deuxième soirée d'information aura lieu mercredi soir à Alma.

Le directeur du programme de stabilisation des berges pour la multinationale, Jean Pedneault, était sur place à Saint-Félicien pour répondre aux questions du public et donner des informations supplémentaires.

Dans son plan de gestion des berges du lac Saint-Jean pour les dix prochaines années, Rio Tinto privilégie le statu quo pour le niveau d'exploitation du réservoir. La compagnie prévoit un niveau maximum de 16,5 pieds, sauf en période estivale où le niveau maximum est limité à 16 pieds.

Deux autres scénarios sont envisagés, soit celui de limiter le niveau maximum à 15,5 pieds d'octobre à décembre, avec un niveau minimum de 13 pieds en septembre et celui de viser un niveau maximal de 17,5 pieds au printemps durant une dizaine de jours afin d'inonder les milieux humides.

« Il y en a un qui se démarque en environnement, l'autre qui se démarque en social et on a dit, ce n'est pas à nous de trancher ce débat-là, affirme Jean Pedneault. Donc on est ouvert à trois scénarios. »

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, qui a posé plusieurs questions aux représentants de Rio Tinto, souhaite des audiences publiques afin d'élargir le débat.

« On ne peut pas passer à côté, dit-il. Il faut faire ça. C'est un débat de société qu'il faut entreprendre comme on le fait dans beaucoup d'autres secteurs. Je pense que l'avenir du lac est en jeu, alors il faut étaler toutes les hypothèses. C'est le moment ou jamais, un moment inespéré. »

Rio Tinto souhaite renouveler jusqu'en 2026 le décret qui lui permet de gérer le niveau du réservoir du lac Saint-Jean. Ce décret est en vigueur jusqu'à la fin de l'année.

Si au moins une demande est déposée d'ici le 7 octobre, des audiences publiques seront tenues au cours des prochains mois.

Plus d'articles

Commentaires