Retour

Premières démarches de recours collectif pour les victimes de l’abbé Paul-André Harvey

Des démarches sont entreprises en vue d'intenter un recours collectif contre le diocèse de Chicoutimi et l'abbé Paul-André Harvey.

Le prêtre a reconnu sa culpabilité à près de 40 accusations d'attentat à la pudeur et de grossière indécence le 16 juin 2015, trois ans après le dépôt des premières accusations.

La requête a été déposée en Cour supérieure par l'Association des jeunes victimes de l'Église, dont le siège social est situé à Montréal. L'organisme dit vouloir représenter les victimes du prêtre.

Réclamations

Pour chacune des victimes, le groupe réclame à l'abbé Harvey et au diocèse de Chicoutimi 125 000 dollars en dommages compensatoires. De plus, les victimes demandent des dommages punitifs de 50 000 dollars au prêtre et au clergé. L'ensemble des réclamations frôle les 7 millions de dollars.

Les faits reprochés se sont déroulés entre 1963 et 1987, dans diverses paroisses où le prêtre a effectué ses fonctions. On compte une quarantaine de victimes qui étaient alors âgées de 6 à 12 ans, ainsi qu'une femme de 23 ans.

Par voie de communiqué, le diocèse de Chicoutimi affirme avoir transmis la requête à son assureur et n'entend pas commenter le dossier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine