Retour

Procès d'Yves Martin : le véhicule de l'accusé empiétait sur la voie des victimes

Le reconstitutionniste de la police de Saguenay a déterminé que la collision entre le véhicule d'Yves Martin et celui des trois victimes a eu lieu à 19 pouces de la ligne jaune, du côté des victimes. Les analyses ont permis de déterminer que le véhicule de l'accusé roulait à 120 kilomètres à l'heure au moment de l'impact, alors que la limite de vitesse est de 80 kilomètres à l'heure sur le rang Saint-Paul.

Lors de son témoignage au deuxième jour du procès d'Yves Martin, le reconstitutionniste Pierre Girard a expliqué avoir constaté le vaste champ de débris, un premier indice que l'impact entre les deux véhicules s'est produit à grande vitesse. En observant le véhicule des victimes, il a aussi remarqué que le côté passager était plus accidenté.

Lors de la collision mortelle survenue à 20 h 40 le 1er août 2015, Yves Martin conduisait un camion Dodge Ram rouge 2010 et les victimes étaient à bord d'une voiture Honda Civic bleue 2009. Il a été établi que la condition mécanique des deux véhicules n'était pas en cause. Les victimes portaient par ailleurs leur ceinture de sécurité et les coussins gonflables étaient déployés.

Yves Martin, 36 ans, est accusé de conduites avec les facultés affaiblies, de conduite dangereuse et de conduite avec un taux d'alcool élevé causant la mort. Il est incarcéré depuis le soir du drame.

Plus d'articles