Retour

Produits forestiers Résolu : travaux à l’usine de rabotage de Saint-Thomas-Didyme

Des travaux réalisés à l'usine de rabotage de Produits forestiers Résolu (PFR) de Saint-Thomas-Didyme suscitent l'espoir dans la municipalité.

Après avoir fermé sa scierie pour une période indéterminée, la compagnie investit 50 000 dollars pour permettre de raboter du bois de colombage de neuf pieds, en plus du bois de huit pieds.

PFR veut ainsi s'adapter au marché du bois d'œuvre qui se tourne de plus en plus vers ce type de produit.

Le porte-parole de PFR, Karl Blackburn, affirme toutefois qu'il est trop tôt pour dire quel sort est réservé à la scierie qui elle, ne produit actuellement que du huit pieds.

« On fait les investissements pour le rabotage, dit-il. Ceci étant dit, quel sera l'avenir du sciage pour l'usine de La Doré? Est-ce qu'elle restera sur le huit pieds, est-ce qu'elle sera modifiée pour faire du neuf ou du dix pieds? Les scénarios sont en train d'être évalués. Il y a du travail qui se fait comme on le fait pour chacune de nos productions, mais pour le moment, nous n'avons pas de réponses à ces questions-là. »

Inquiétudes

Alors que plusieurs s'inquiètent de l'avenir des installations, le maire de Saint-Thomas-Didyme s'est entretenu avec des représentants locaux de l'entreprise la semaine dernière.

Denis Tremblay explique avoir senti une volonté de PFR de maintenir la scierie ouverte. Il s'inquiète toutefois des répercussions de la crise forestière qui se font toujours sentir. Le maire demande au gouvernement d'intervenir.

Près de trois semaines après la fermeture temporaire de la scierie, le porte-parole de la compagnie, Karl Blackburn, ne peut toujours pas s'avancer sur une date de réouverture en raison des conditions difficiles du marché du bois d'œuvre.

Plus d'articles