Retour

Projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire : le rejet déçoit Mustapha Elayoubi

Le président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean trouve regrettable que les citoyens de Saint-Apollinaire aient voté contre l'aménagement d'un cimetière musulman dans leur municipalité lors d'un référendum tenu dimanche.

Un texte de Chantale Desbiens

Mustapha Elayoubi croit tout de même que le résultat serré est encourageant et démontre que le débat en est à son début.

Trente-six personnes ont voté à Saint-Apollinaire. Dix-neuf se sont prononcées contre et seize pour. Un bulletin de vote a été rejeté.

« Je suis déçu, mais c’est un débat qui est venu à la suite de l’attentat contre la mosquée de la Ville de Québec et je trouve qu’on aurait dû penser que suite à cet événement malheureux, triste et qui nous a fendu le cœur, je pensais qu’il allait y avoir comme un courant de compréhension et d’acceptation de la présence musulmane parmi la population du Québec », affirme M. Elayoubi.

Projet au Saguenay

L’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean se réunit au cours des prochaines semaines pour déterminer l’orientation qui sera prise pour l’aménagement d’un cimetière musulman dans la région.

En 2015, l’Association a entrepris des démarches pour obtenir une parcelle de terrain dans un cimetière déjà existant où l’on respecterait les traditions musulmanes. Le dossier n’a pas évolué depuis.

Quand il y a un décès actuellement, les familles musulmanes de la région peuvent enterrer le corps dans un cimetière catholique, mais en se pliant à certains rites qui diffèrent de leur religion. Le corps peut également être enterré dans l’un des deux cimetières musulmans de la région de Montréal, ou enterré dans le pays d’origine du défunt.

Plus d'articles

Commentaires