Retour

Quand la recherche d’un médecin de famille devient un cauchemar

Une Saguenéenne de 79 ans doit maintenant se rendre à l'urgence pour renouveler ses médicaments. En attente d'un médecin, c'est la seule solution qui s'offre à elle. 

Le médecin de famille de Reina Tremblay est parti à la retraite il y a quelques mois, dans l'arrondissement de La Baie. La dame a contacté sa clinique, mais celle-ci ne veut plus la prendre en charge.

Elle s'est inscrite au guichet d'accès pour la clientèle sans médecin de famille lancé en avril dernier, mais en attendant, elle a besoin de ses médicaments.

Elle a tenté en vain d'aller dans une clinique sans rendez-vous. Son pharmacien ne peut pas non plus lui renouveler sa prescription. Il ne lui reste plus que l'urgence comme solution. 

« Pas le droit de parler à une infirmière, pas le droit d'avoir un médecin. Pas le droit de rien, déplore-t-elle. Mais j'ai dit : "Vous avez mon dossier ça fait des années, des années, des années que je suis là". On me répond que non, madame, tant que vous n'aurez pas un médecin, c'est fini. Ils gardent mon dossier, mais moi, je n'existe plus pour eux autres. »

Le CIUSSS commente la situation

Même si les hôpitaux sont engorgés, le Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean confirme que l'urgence est la seule option pour ces patients devenus orphelins.

Aucune donnée n'existe sur les patients qui perdent leur médecin de famille. Il y a cependant 11 400 personnes en attente d'un médecin au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

D'après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine