Retour

Québec investit 26 M$ au Zoo de Saint-Félicien

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien reçoit 26 millions de dollars du gouvernement du Québec pour réaliser son plan global de développement.

Le premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce sur place lundi midi, avec la ministre du Tourisme, Julie Boulet, et le député libéral de Dubuc, Serge Simard.

Ce vaste projet sera terminé en 2021. Au total, il nécessitera des investissements de 32,5 millions de dollars.

Le projet prévoit, entre autres, un agrandissement des habitats des animaux, dont celui des ours polaires qui va doubler. De nouveaux parcours pédestres, un spectacle lumineux nocturne, une nouvelle pouponnière, ainsi que l'aménagement de l'habitat arctique sont également prévus dans le plan global de développement du Zoo de Saint-Félicien.

« Le nouvel habitat des ours blancs, la maternité vont devenir le cœur d'un endroit exceptionnel à cause de sa situation géographique, précise la directrice générale du zoo, Lauraine Gagnon. Tout près, on va créer une nouvelle esplanade, tous les services seront regroupés l'architecture sera intégrée à la nature. On ne verra presque pas les bâtiments. »

La direction espère ainsi augmenter l'achalandage de près de 25 % à la suite de ces changements, pour atteindre le cap des 200 000 visiteurs par an. Présentement, le nombre de visiteurs est d'un peu plus de 160 000 annuellement.

La clientèle internationale, qui compte pour le tiers des visiteurs, est visée. « Quand la clientèle internationale débarque chez nous en région, vous comprenez qu'elle consomme davantage parce qu'elle ne vient pas juste pour deux heures, trois heures, souligne la ministre du Tourisme, Julie Boulet. Elle dépense également dans les hôtels, dans les restaurants. Donc, c'est deux fois plus payant pour une communauté, pour une région de recevoir une clientèle internationale. »

Le plan de développement du Zoo de Saint-Félicien permettra la création de 25 emplois. Une campagne de financement sera lancée pour trouver les 6 millions de dollars qu'il manque pour la réalisation du projet.

Plus d'articles