Retour

Québec reporte les audiences du BAPE sur la gestion des berges du lac Saint-Jean

Deux semaines après avoir donné son feu vert, le ministre de l'Environnement, David Heurtel, suspend jusqu'en mai le mandat qu'il avait confié au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) afin de tenir une audience publique sur la stabilisation des berges du lac Saint-Jean.

Le ministre se plie ainsi à une demande de Rio Tinto pour une suspension de la procédure d'évaluation environnementale le temps qu'une réflexion plus large se tienne sur la gestion participative des eaux du lac Saint-Jean.

Des citoyens, des entreprises touristiques et des élus avaient uni leur voix, l'an dernier, afin de demander plus de considération de la part du gouvernement dans ce dossier.

La porte-parole de Rio Tinto, Swan Lan Vu, affirme que ce report permettra de prendre une pause pour clarifier les choses, après quoi la compagnie souhaite reprendre le processus d'évaluation environnementale en vue d'obtenir un décret.

Le ministre Heurtel ajoute que son collègue responsable des Ressources naturelles, Pierre Arcand, souhaite également une suspension des audiences. Il a mandaté le sous-ministre afin de trouver une façon de concilier la volonté de tous les usagers du lac.

Le mandat du BAPE est donc reporté au mois de mai 2017.

D'ici là, Rio Tinto n'a pas demandé la prolongation de son décret, qui prend fin le 31 décembre 2016. « Pour ce qui est des travaux qui seraient nécessaires en 2017, on reste en contact avec le gouvernement pour la réalisation, le cas échéant », explique Mme Vu.

Plus d'articles