Retour

Rapport accablant pour la DPJ du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse blâme sévèrement la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean au terme d'une longue enquête.

Un texte de Vicky Boutin

Les conclusions de cette analyse viennent d’être dévoilées.

Dans le communiqué émis aux médias, la Commission stipule que « des lacunes et des manquements majeurs compromettent le respect des droits des enfants ».

La Commission émet 23 recommandations pour améliorer la situation.

« L’analyse de la Commission a conclu à de telles lacunes, […] qu’une réorientation complète du système semble nécessaire dans la région », indique le vice-président de la Commission, Camil Picard, par voie de communiqué.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, avait exigé la tenue d’enquêtes en juillet 2016 à la suite de la mort d’un enfant au Saguenay. L’une de ces enquêtes, portant spécifiquement sur le drame, a été rendue publique cet été. L’autre, portant plus généralement sur le fonctionnement des services dans la région, est divulgué aujourd’hui.

Pour mener son analyse, la Commission a évalué 275 signalements reçus entre le 1er septembre 2015 et le 31 août 2016 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine