Retour

Rassemblement de sympathisants des Hells Angels au Lac-Saint-Jean

On les croyait presque disparus depuis l'opération SharQc, mais les motards criminels sont de plus en plus visibles au Québec. En fin de semaine, plusieurs sympathisants des Hells Angels sont réunis à Saint-Gédéon, au Lac-Saint-Jean.

Les Red Devils et les Devils Ghosts, des sympathisants des Hells Angels, ont été accueillis par une dizaine de policiers de la Sûreté du Québec (SQ), dont certains enquêteurs de l'Escouade régionale mixte et des renseignements criminels. Sur la centaine de personnes qui ont fait l'objet d'un contrôle d'identité, une quarantaine affichait leurs couleurs. Certains membres des Hells Angels se sont aussi présentés à l'Auberge des Îles.

La SQ a profité de cette opération pour recueillir des informations, prendre des photos et s'assurer que tous étaient en règle. Aucune arrestation n'a été effectuée, mais le malaise était palpable chez les plaisanciers et les vacanciers des chalets à proximité.

La propriétaire de l'auberge a expliqué que son établissement avait été réservé en fin de semaine pour célébrer des fiançailles. Plausible, selon Sylvain Tremblay, ancien enquêteur de la Sûreté du Québec. Ce qui étonne, c'est que les sympathisants des Hells Angels montrent de plus en plus souvent leurs couleurs depuis l'opération SharQc de 2009.

« Ce qu'on veut nous démontrer au niveau des Hells Angels, c'est que la restructuration est bel et bien en cours. Quand je parle de restructuration, c'est que pendant six ans, les Hells ont été vraiment affaiblis », indique-t-il. 

Malgré une certaine tension ressentie entre policiers et motards au cours des derniers mois, l'opération s'est bien déroulée. 

Plus d'articles

Commentaires