Le bassin versant du lac Saint-Jean a reçu des quantités record de neige pour les mois de janvier, février et mars.

Selon les données de Rio Tinto, les accumulations de neige sont 40 % plus élevées que les moyennes sur le territoire, en amont de son réservoir du lac Saint-Jean.

Le producteur d’aluminium a déjà amorcé des évacuations en prévision de la crue printanière attendue vers la mi-avril.

Selon l'hydrologue en chef chez Rio Tinto, Bruno Larouche, les équipes surveillent attentivement la situation.

« La première action qu’on a faite à la fin janvier, c'est d'augmenter le débit à Chute-des-Passes, ce qui permet de faire plus de place à nos réservoirs en amont pour capter la crue. Cette eau supplémentaire arrive dans le lac Saint-Jean », explique Bruno Larouche.

« Il a fallu ouvrir les réservoirs sur la Grande-Décharge. C’est transféré sur la Petite-Décharge pour être capable d’atteindre notre cible à trois pieds de crue », ajoute-t-il.

Rio Tinto collecte des données sur ses bassins hydrographiques depuis 1955.

D'après les informations de Frédéric Tremblay

Plus d'articles