Retour

Récréations prolongées et manifestation pour les enseignants

Depuis la rentrée, les récréations dans certaines écoles de Saguenay et d'ailleurs au Québec sont plus longues de dix minutes afin d'accentuer la pression dans les négociations avec le gouvernement.

À la Commission scolaire des Rives-duSaguenay, les récréations sont prolongées tous les mardis et jeudis, alors qu'à la Commission scolaire de la Jonquière, le moyen de pression se répète quatre fois par semaine.

« C'est un mot d'ordre national, explique la présidente du syndicat des enseignants de Jonquière, Nicole Émond. C'est dans le cadre d'un plan de mobilisation de la Fédération des syndicats. »

La mesure prive les enfants d'une quarantaine de minutes d'enseignement chaque semaine.

« Je travaille dans un service de garde et je n'étais même pas au courant de ça », affirme une mère rencontrée près d'une école. « C'est inacceptable, ajoute le père d'un élève. Ils sont payés pour ce qu'ils doivent faire, ils n'ont qu'à le faire. »

Bien qu'elles tolèrent le moyen de pression, les commissions scolaires se questionnent sur sa légalité.

« On attend des consignes au niveau provincial sur le respect du régime pédagogique, c'est-à-dire du temps d'enseignement, précise le directeur général de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Stéphane Côté. On comprendra que si on étire les récréations, on vient d'amputer quelque peu le temps d'enseignement. »

« Ce sont des services éducatifs différents, répond Nicole Émond. C'est comme si on disait qu'une sortie éducative n'était pas légale. »

La direction de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay précise que le moyen de pression sera toléré jusqu'au 29 septembre, au moment où le syndicat doit rencontrer les professeurs.

Pique-nique devant la Commission scolaire de la Jonquière

Par ailleurs, plusieurs dizaines d'enseignants de la Commission scolaire de la Jonquière se sont rassemblés devant les bureaux de l'organisation durant l'heure du souper, mardi.

Le pique-nique festif se déroule avant la réunion du conseil des commissaires. Les enseignants veulent les sensibiliser à leurs revendications.

Les enseignants déplorent la lenteur des négociations et dénoncent la modification de leurs conditions de travail, dont les ratios maîtres-élèves et la lourdeur de la tâche.

Les enseignants de la Commission scolaire de la Jonquière tiennent une assemblée générale la semaine prochaine. Des votes de grèves sont à l'ordre du jour.

Plus d'articles

Commentaires