Retour

Référendum pour la paix en Colombie : une Saguenéenne aux premières loges

Un référendum historique se déroule, dimanche, en Colombie. Près de 35 millions de personnes sont invitées à se prononcer sur l'accord de paix signé par le gouvernement colombien et les rebelles marxistes des Forces armées révolutionnaires de Colombien (FARC).

La Saguenéenne Annie-Claude Laflamme habite le pays depuis quelques mois. Elle a assisté lundi dernier à la signature de cet accord de paix.

Elle habite à Medellín, fief d'Alvaro Uribe, l'ancien président colombien qui milite férocement pour le non. Elle explique que beaucoup de citoyens de la ville semblent en accord avec cette position.

« La guerre a fait mal. On parle de près de huit millions de victimes ici qui ont été touchées de près ou de loin par ce conflit armé et quand on parle d'impunité, que ces gens-là vont être réintégrés dans la société civile sans avoir à payer, sans aller en prison et que même on va leur donner un revenu de base pour pouvoir se réinsérer dans la société, ça, c'est un argument qui est très fort pour pencher pour le non. »

Les derniers sondages laissent toutefois entrevoir une victoire du oui, ce qui entrainerait des changements sans précédent dans le pays.

« Demain, ce sera une autre Colombie qui va se construire », croit Annie-Claude Laflamme.

Plus d'articles