Trois mois après s'être placé sous la protection des tribunaux pour éviter la faillite, le fabricant de terrasses en aluminium Sigmadek a réussi à faire accepter un plan de relance aux créanciers.

Un texte de Catherine Paradis

Un tribunal de la Cour supérieure se prononcera le 27 juillet prochain, sur la proposition de restructuration qui a été soumise et entérinée, la semaine dernière.

L'entreprise de l'arrondissement de La Baie s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers en avril dernier en raison d'une dette totale qui frisait les 20 millions de dollars.

Le plan de relance inclut notamment une réduction du loyer et le soutien financier des principaux créanciers garantis, dont le principal actionnaire Scott Lake Holdings, Investissement Québec et Développement économique Canada.

Sigmadek est confiante de développer de nouveaux produits qui lui permettront de se relever et de générer des profits.

Plus d'articles

Commentaires