Retour

René Gagnon, un peintre international à L'Anse-de-Roche

Ce peintre québécois, qui vit dans un hameau du Saguenay, est plus connu à l'étranger que chez nous. Ses collections se trouvent dans les maisons les plus prestigieuses du monde. Rencontre avec un artiste unique.

Un texte de Léo Kalinda à Désautels le dimanche

René Gagnon a reçu des prix de divers festivals. Il a exposé notamment aux États-Unis, en France, au Maroc et dans plusieurs pays d'Asie.

Le peintre de 87 ans est né à Chicoutimi. Il habite aujourd'hui à L'Anse-de-Roche, un hameau situé à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Tadoussac.

Photo : ICI Radio-Canada/Léo Kalinda

René Gagnon peint toujours. Le voici devant sa toile la plus récente. Il raconte qu'après une journée bien remplie, il se repose volontiers sur la musique du King, Elvis Presley. Malgré son âge, il a bon pied bon oeil. C'est un personnage toujours en mouvement.

Photo : Annik Chalifour/L'Express (2011)

Voici un de ses tableaux exposés à la maison Bonhams, à Toronto, en 2011, dans le cadre d'une rétrospective de ses oeuvres.

Sa carrière internationale commence véritablement en 1977. Ses toiles ne sont dans aucun musée, il n'a pas d'agent et aucune galerie ne le représente. Il rencontre alors Jacques Ourevitch, un journaliste qui connaît le Tout-Paris. René Gagnon expose dans le secteur des Champs-Élysées, à la prestigieuse galerie Bernheim, connue pour la promotion des peintres impressionnistes, dont peut se réclamer René Gagnon.

Pour voir cet extrait du documentaire de Claude Bérubé sur le séjour du peintre René Gagnon en Malaisie, cliquez ici.

En Malaisie, un documentaire a été consacré à son aventure picturale dans le parc national de Taman Negra, au coeur de la jungle. Paniqué, il a failli arrêter de peindre.

Photo : Annik Chalifour/L'Express (2011)

René Gagnon peint, à l'huile, la nature, la forêt, les paysages du Saguenay et de la Côte-Nord. Ses tableaux représentent le symbole de la région : l'épinette, le mélèze aux aiguilles fines et cônes dressés. On y trouve une lumière spéciale, un éclat presque tropical, où rivalisent le bleu, le blanc et le jaune.

Photo : ICI Radio-Canada

Bleu, jaune, orange. Le balcon de sa maison reprend les couleurs de ses toiles. L'atelier-musée personnel de René Gagnon surplombe le fjord du Saguenay. Il est propriétaire d'un immense domaine, 700 acres de terre, près de 3 km carrés, et 14 km de chemin privé.

Photo : ICI Radio-Canada/Léo Kalinda

La lumière de la marina de L'Anse-de-Roche, en bas de la propriété de René Gagnon, est comme une réplique de ses peintures.

Photo : ICI Radio-Canada/Léo Kalinda

L'été dernier, c'est la propriétaire de ce bistro qui m'a parlé la première fois de René Gagnon. C'est aussi là que j'ai rencontré Christine Gilliet, l'auteure de la biographie du peintre, De rêve et de paysages.

Photo : Jeannot Lévesque/Le quotidien (30 novembre 2014)

Le voici ici avec sa femme, Claire-Hélène Hovington (à gauche), et Christine Gilliet (à droite).

Plus d'articles

Commentaires