Retour

René-Philippe Harvey ne démissionnera pas de la Zone portuaire 

Le président du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), René-Philippe Harvey, répond à l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) qu'il a la ferme intention de poursuivre son mandat à titre de président de la Zone portuaire de Chicoutimi.

M. Harvey a publié un communiqué, jeudi, pour réagir à la demande formulée par la chef de l'ERD, Josée Néron. Celle-ci affirmait qu'en cumulant les fonctions de président du Parti des citoyens de Saguenay et du conseil d'administration de la Zone portuaire, René-Philippe Harvey se plaçait en conflit d'intérêts.

M. Harvey insiste sur l'indépendance du conseil d'administration de la Zone portuaire de Chicoutimi, formé de bénévoles. « Les décisions prises à l'issue de nos réunions régulières, dans le respect du processus démocratique et d'une saine gestion, ne sont soumises à aucune influence extérieure, ajoute-t-il. Prétendre le contraire relève tout simplement de la mauvaise foi et de la mesquinerie. »

Il précise aussi qu'il a décidé de s'impliquer au Parti des citoyens de Saguenay parce que les valeurs démocratiques qu'il défend correspondent aux siennes. « L'intégrité et l'honnêteté guident chaque jour ma pratique professionnelle en tant qu'avocat. Il en va de même pour mon implication au sein de tous les autres organismes auxquels je m'associe en tant que bénévole », affirme René-Philippe Harvey.

Il conclut que le PCS et la Zone portuaire de Chicoutimi ne sont soumis à aucune influence réciproque.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine