Retour

Rentrée scolaire pour des milliers d’élèves 

Les élèves de niveaux primaire et secondaire des Commissions scolaires des Rives-du-Saguenay et de la Jonquière ont repris le chemin de l'école, lundi matin. Au Lac-Saint-Jean, la rentrée aura lieu mardi.

À la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, la fin du contrat avec la Société de transport du Saguenay (STS) entraîne des modifications pour certains élèves du secondaire qui voyagent du secteur sud au secteur nord de l'arrondissement de Chicoutimi. Le service de transport du midi est également aboli.

Clientèle en hausse

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay compte quelque 11 000 élèves. Il y a 87 jeunes de plus que l'an dernier. Depuis 2011, le nombre d'élèves est en hausse, principalement au primaire.

La Commission scolaire de la Jonquière enregistre une hausse de 163 élèves, dont 4617 élèves au primaire et 2826 au secondaire.

La Commission scolaire du Pays-des-Bleuets connaît une augmentation de 57 élèves. On retrouve 3929 élèves de niveau préscolaire et primaire, ainsi que 2586 au secondaire.

Enfin, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean note aussi une hausse de 82 élèves, avec 4000 jeunes au primaire et 2261 au secondaire.

Prudence sur les routes

Les chauffeurs d'autobus profitent de l'occasion pour inviter les automobilistes à la prudence. En entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo, le responsable de la formation des chauffeurs du groupe Autocar Jeannois, Gilles Gagnon, s'est dit étonné de constater que les infractions demeurent nombreuses, malgré les campagnes de prévention.

« Les gens ne veulent pas rester derrière nous, c'est normal ils veulent arriver à l'heure à leur travail. Ils sont pris derrière nous donc ils vont arriver en retard. Ils vont faire des mouvements très rapides », souligne-t-il.

M. Gagnon donne quelques conseils aux automobilistes pour que le retour à l'école se fasse sans accident : « Réfléchir qu'entre 7 h le matin et 8 h 50, il y a des autobus sur la route et sur l'heure du midi aussi. L'habitude va être à reprendre cette année, dit-il. Être conscient qu'on est là, donc ralentir un peu et porter attention, c'est beaucoup plus facile. »

Il précise que les chauffeurs reçoivent tous la même formation depuis huit ans.

Plus d'articles

Commentaires