Des travaux de décontamination du plafond en bois sont en cours à l'aréna de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Des problèmes de moisissure avaient été décelés, en février dernier. Cette détérioration émane de la condensation créée par un écart de température intérieure et extérieure lors de la fabrication de la glace, l'été dernier.

Les travaux prévoient la décontamination d'une partie du plafond et l'installation d'un scellant pour mieux protéger le bois à l'avenir.

La facture des travaux frisera les 80 000 dollars.

« Bien que ce n'était pas dangereux pour les gens qui respiraient l'air, ça le devenait pour la structure de l'établissement », explique Marie-Karlynn Laflamme, directrice des communications de l'UQAC.

Environ 85% du plafond de l'aréna sera traité cette année. Si les résultats sont concluants, la surface entière sera restaurée, l'été prochain.

L'université veut aussi s'attaquer à la source du problème, dans les prochains mois.

« On déterminera ce qu'on peut mettre en place pour améliorer la circulation de l'air pour éviter que la moisissure reprenne dans le plafond de l'aréna », ajoute Mme Laflamme.

Activités sportives perturbées

Les travaux devraient être terminés à temps pour la tenue du Relais pour la vie, prévu le 3 juin.

Entre-temps par contre, les activités de présaison du club de soccer Chinook sont chamboulées. Le directeur général, Maxime Pepin, a dû reporter les rencontres préparatoires d'environ 500 familles.

« Nous, on aime informer nos parents, mais on va s'en sortir. Ça ne change rien pour le début de la saison. Tout l'aspect soccer terrain est correct », précise-t-il.

Les activités des joueurs de soccer du programme sport-études continuent d'ailleurs normalement.

De leur côté, les hockeyeurs des Mustangs de l'école secondaire Dominique-Racine ont dû trouver un autre endroit pour s'entraîner.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine