Les citoyens du quartier Panoramique de Chicoutimi n'ont pas dit leur dernier mot en ce qui concerne le site d'entreposage de bauxite de Rio Tinto. Ils brandissent la menace d'entreprendre un recours collectif. Leur cause s'est invitée dans la campagne électorale de Saguenay.

Le conseiller municipal du district, Michel Tremblay, qui sollicite un deuxième mandat au nom du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), estime que l'opinion publique est plutôt en faveur de ce projet d'agrandissement.

La candidate qui se présente sous la bannière de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) dans ce district, Lana Pedneault, est loin d'être de cet avis. Elle a fondé le Comité de citoyens pour un Vaudreuil durable et soutient bien connaître le dossier.

Le comité de citoyens a identifié un emplacement près de la voie ferrée entre La Baie et Arvida pour que Rio Tinto dispose de ses résidus de bauxite.

« Ça coûte un peu plus cher, mettons, mais la Ville a les pouvoirs d'intervenir au niveau monétaire. On l'a vu avec Canmec qu'elle pouvait aider une entreprise quand c'est pour éviter des nuisances », croit la responsable des affaires juridiques du Comité des citoyens pour un Vaudreuil durable, Hélène Savard.

Ce sera toutefois au ministère de l’Environnement de trancher.

D'après le reportage de Meghann Dionne

Plus d'articles

Commentaires