Retour

Revitaliser Dolbeau-Mistassini, le défi des aspirants maires

À Dolbeau-Mistassini, trois conseillers municipaux actuels convoitent le siège de maire ou mairesse. Ils ont, à tour de rôle jeudi, discuté de leurs intentions comme aspirants maires à l'émission de radio Style libre.

Un texte de Meghann Dionne

Françoise Bergeron et Pascal Cloutier s'impliquent au conseil municipal depuis 2013 alors que Claire Néron en est à sa 15e année.

« Les projets communs, je les connais tous. J'ai toujours dit que je n'attendrais pas d'avoir 60 ans ou d'être une retraitée. Je veux le faire pendant que j'en ai encore la capacité », soutient Mme Néron.

M. Cloutier, qui agit à titre de président du Syndicat de la papetière de Produits forestiers Résolu, a indiqué que des gens l'avaient approchés pour l'inciter à se présenter comme maire de Dolbeau-Mistassini.

Rétention de la population

Les trois candidats entendent concentrer leurs efforts sur le développement économique de la municipalité de 15 000 habitants s'ils sont élus. Ils veulent attirer les familles et les entrepreneurs.

Sur les traces de Richard Hébert

Françoise Bergeron et Claire Néron veulent ainsi poursuivre le travail effectué par le maire sortant, Richard Hébert. Elles étaient souvent en accord avec ses idées.

Deux projets majeurs sont en cours dans la ville, soit la construction d'un complexe aquatique et la réfection de la route qui mène au secteur de Vauvert où se trouve notamment une plage publique et un centre touristique.

Pour sa part, M. Cloutier a fait valoir qu'il avait parfois une opinion divergeante aux autres conseillers municipaux et au maire.

« C'est normal d'avoir un débat d'idées pour faire évoluer les dossiers. En bout de ligne, la Ville en sort gagnante », avance-t-il.

À Dolbeau-Mistassini, comme dans toutes les autres municipalités québécoises, les électeurs sont appelés aux urnes le 5 novembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine