Retour

Rio Tinto a l’accord de Québec pour stabiliser les berges du lac Saint-Jean

Rio Tinto peut réaliser ses travaux de stabilisation des berges du lac Saint-Jean jusqu'en 2027 avec le feu vert que Québec vient de lui donner. Le scénario de gestion des niveaux d'eau retenu par le gouvernement répond aussi aux impératifs de développement durable et correspond au consensus régional.

Le ministère du Développement durable, de l'environnement et de lutte contre les changements climatiques estime que les travaux sont justifiés et acceptables sur le plan environnemental à la condition que Rio Tinto respecte tous ses engagements.

D'ici 2027, la multinationale prévoit réaliser des travaux de stabilisation des berges et des plages sur une distance de 50 kilomètres afin de les protéger contre l'érosion.

Le communiqué du ministère mentionne que le scénario de gestion prévoit notamment un niveau maximal de 16, 5 pieds au printemps, mais pourra être dépassé sur une période maximale de 12 jours.

Durant l'été, le niveau du lac Saint-Jean aura un maximum de 16 pieds et de 15, 5 pieds à l'automne.

Rio Tinto accueille positivement l'annonce du nouveau décret.

L’entreprise souligne que la consultation avec le milieu fut un élément important du processus qui lui a permis d'élaborer un meilleur programme et une gestion durable du lac Saint-Jean.

La décision du gouvernement du Québec a été présentée aux élus des municipalités riveraines du lac-Saint-Jean, au chef Innu de Mashteuiatsh, Clifford Moar ainsi qu'à la direction de Rio Tinto.

Plus d'articles