Retour

Rio Tinto : Denis Trottier critique les déclarations de Gervais Jacques

L'ex-député péquiste de Roberval Denis Trottier donne une leçon d'histoire à Rio Tinto à la suite des déclarations du nouveau directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium chez Rio Tinto, Gervais Jacques, qui réclamait la semaine dernière l'appui de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Dans une lettre ouverte envoyée aux médias, Denis Trottier affirme que Rio Tinto devrait commencer par s'excuser publiquement pour tous les torts qu'elle a causés à la région dans le passé si elle veut établir une relation de confiance.

Il fait référence à l'inondation des terres du lac Saint-Jean en 1926 et au combat mené par Onésime Tremblay.

En entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo, Denis Trottier a aussi déploré que Rio Tinto ne fasse que multiplier les mauvaises nouvelles.

« Il n'y a rien qu'on n'a pas fait : on a dit aux fournisseurs on va vous payer dans 90 jours, on tord le cou aux sous-traitants, on fait des menaces aux riverains, on fait du chantage au gouvernement, on coupe le soutien aux organismes et en plus il faudrait qu'on les aime? Ça ne marche pas, croit M. Trottier. Je pense qu'il faut qu'on parte du début parce que la relation de confiance est brisée et je pense que dans une bonne relation, il faut d'abord s'excuser des torts qu'on a faits. »

L'ex-député de Roberval estime qu'il est temps que les dirigeants de Rio Tinto, en Australie, soient mis au courant de la tragédie du lac Saint-Jean et du combat d'Onésime Tremblay.

Il réclame également des excuses du gouvernement du Québec pour la façon dont le niveau du lac Saint-Jean a été rehaussé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine