Retour

Rio Tinto : le discours de Gervais Jacques agace le Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma

Le président du Syndicat des travailleurs de l'aluminium d'Alma (STAA-Métallos), Alexandre Fréchette, n'est pas impressionné par le discours du nouveau directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium chez Rio Tinto, Gervais Jacques.

De passage à Saguenay mercredi, M. Jacques a demandé l'appui de la région et répété que Rio Tinto va réaliser ses projets d'investissements quand le marché sera favorable.

« La compétition, c'est les Chinois, c'est les Russes, c'est le Moyen-Orient. On se bat contre l'externe. On ne se bat pas à l'interne. On a ce qu'il faut ensemble pour gagner une médaille d'or si on décide, si on vise la médaille d'or. Moi je vise l'excellence, rien d'autre », a affirmé Gervais Jacques en entrevue à l'émission L'heure de pointe.

Les propos du directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium agacent Alexandre Fréchette. Il affirme que la crise a le dos large.

« Est-ce que quelqu'un va lui demander combien d'énergie reçoit-il gratuitement de la part du gouvernement en produisant l'énergie? C'est ça qui est l'agacement. Un moment donné, on a besoin de voir les deux côtés. Ils ont des conditions excessivement avantageuses et ça, on n'en parle jamais », déplore le président du STAA-Métallos.

Quant à l'appui régional demandé par Gervais Jacques, Alexandre Fréchette souligne que Rio Tinto n'est pas une équipe de hockey.

En entrevue à Café, boulot, Dodo, le représentant syndical a souhaité que les dirigeants de Rio Tinto prennent des engagements fermes pour l'agrandissement de l'usine Alma et pour l'usine AP-60.

« Ils ont manqué une belle occasion de réaffirmer que le premier dollar investit dans l'aluminium soit dans la région », conclut Alexandre Fréchette.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine