Retour

Rio Tinto : le discours de Gervais Jacques agace le Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma

Le président du Syndicat des travailleurs de l'aluminium d'Alma (STAA-Métallos), Alexandre Fréchette, n'est pas impressionné par le discours du nouveau directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium chez Rio Tinto, Gervais Jacques.

De passage à Saguenay mercredi, M. Jacques a demandé l'appui de la région et répété que Rio Tinto va réaliser ses projets d'investissements quand le marché sera favorable.

« La compétition, c'est les Chinois, c'est les Russes, c'est le Moyen-Orient. On se bat contre l'externe. On ne se bat pas à l'interne. On a ce qu'il faut ensemble pour gagner une médaille d'or si on décide, si on vise la médaille d'or. Moi je vise l'excellence, rien d'autre », a affirmé Gervais Jacques en entrevue à l'émission L'heure de pointe.

Les propos du directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium agacent Alexandre Fréchette. Il affirme que la crise a le dos large.

« Est-ce que quelqu'un va lui demander combien d'énergie reçoit-il gratuitement de la part du gouvernement en produisant l'énergie? C'est ça qui est l'agacement. Un moment donné, on a besoin de voir les deux côtés. Ils ont des conditions excessivement avantageuses et ça, on n'en parle jamais », déplore le président du STAA-Métallos.

Quant à l'appui régional demandé par Gervais Jacques, Alexandre Fréchette souligne que Rio Tinto n'est pas une équipe de hockey.

En entrevue à Café, boulot, Dodo, le représentant syndical a souhaité que les dirigeants de Rio Tinto prennent des engagements fermes pour l'agrandissement de l'usine Alma et pour l'usine AP-60.

« Ils ont manqué une belle occasion de réaffirmer que le premier dollar investit dans l'aluminium soit dans la région », conclut Alexandre Fréchette.

Plus d'articles

Commentaires