Retour

Rio Tinto ouvre les portes de ses installations portuaires de La Baie

Les installations portuaires et services ferroviaires de Rio Tinto dans l'arrondissement de La Baie ont ouvert leurs portes au public, dimanche, pour la première fois en 23 ans. Cette activité a été organisée pour souligner le 90e anniversaire des installations.

Quelques centaines de personnes ont répondu positivement à l'invitation, dont Roger Tremblay et Lucien Simard, qui ont travaillé une bonne partie de leur vie dans ces installations. Les deux hommes célèbrent eux aussi leur 90e anniversaire de naissance cette année.

À l'occasion de la journée portes ouvertes, ils ont pu se remémorer de bons souvenirs.

« C'était les bateaux qui venaient, les amis qu'on avait, les Suédois, les Finlandais, les Norvégiens, les Russes. J'ai travaillé beaucoup avec les Russes et j'ai trouvé que c'était tous des gens sympathiques », se rappelle Lucien Simard.

Roger Tremblay affirme lui aussi avoir adoré son travail.

Longue histoire

Construits en 1910 pour les scieries, les installations portuaires et le chemin de fer Roberval-Saguenay ont été rachetés par la compagnie Aluminium du Canada en 1926 pour alimenter en matières premières l'aluminerie d'Arvida.

« Ici on reçoit environ 5 millions de tonnes de matières premières. Sans le réseau ferroviaire et les installations portuaires, les matières premières ne pourraient pas se rendre, donc c'est essentiel », explique la directrice des opérations, Nathalie Lessard.

Ces matières premières sont distribuées dans les usines régionales de Rio Tinto. Il est ensuite possible de les transformer pour produire de l'aluminium.

Les défis s'annoncent grands pour les prochaines années en raison de l'âge des bâtiments. De plus, la multinationale souhaite, entre autres, diminuer son impact environnemental tout en réduisant les frais d'exploitation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine