Retour

Rio Tinto rejette les accusations du PQ concernant son siège social

Contrairement aux prétentions du Parti québécois, Rio Tinto affirme respecter tous ses engagements concernant les emplois à son siège social de Montréal.

Par voie de communiqué, le directeur exécutif Gervais Jacques affirme que la situation a bien changé en 10 ans, depuis l'acquisition d'Alcan par Rio Tinto, mais que la compagnie s'est toujours bien adaptée.

Il explique que le nombre d'employés est passé de 800 à 600 depuis 10 ans, une baisse justifiée par le prix de l'aluminium, qui a chuté de 1100 $ pendant la même période. M. Jacques rappelle que l'entente de continuité conclue avec Québec prévoit des clauses pour s'adapter au marché.

Gervais Jacques rappelle que les prochains investissements se feront au Saguenay-Lac-Saint-Jean lorsque les conditions du marché seront favorables.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine