Après 15 ans de démarches, Rivière-Éternité aura bientôt son réseau d'aqueduc.

Le gouvernement du Québec octroie plus de 3 millions de dollars pour le projet.

« On a eu du financement presque à 95 % par le gouvernement du Québec et le 5 % manquant va être payé par la taxe sur l’essence », explique le maire Rémi Gagné.

Il s’agit d’un soulagement pour la Municipalité qui a rencontré plusieurs difficultés pour offrir ce service à ses citoyens.

« On peut dire qu’on a été 15 ans dans le dossier. Les trois premières années, c’était de la recherche. On a eu beaucoup de difficulté à trouver de l’eau qui était potable. Après qu’on a trouvé l’eau, on avait un problème parce qu’on avait un contrat avec le ministère des Transports et on avait fait une réserve d’abrasif et ça a descendu dans le sol. Notre eau était salée alors on a été obligé de faire deux ans de pompage pour éliminer le sel dans l’eau », ajoute le maire.

Une veine d’eau a été découverte à quelques mètres de la caserne de pompiers. La municipalité a été obligée de détruire le bâtiment et d’en reconstruire un autre pour éviter de contaminer l’eau.

Un frein au développement

Depuis six ans, aucune maison n’a été construite dans le village. Puisque les institutions financières n’étaient pas satisfaites de la qualité de l’eau potable, les personnes qui souhaitaient emprunter, ont fait face à des refus.

Le réseau d’aqueduc sera prêt en septembre et va desservir 240 résidences.

Plus d'articles