Une soixantaine de personnes se sont rassemblées, samedi, à la place de la Traversée de Roberval pour partager un repas et surtout pour souligner l'ouverture prochaine du centre d'amitié autochtone de la ville.

Le projet nécessite un investissement de 300 000 $, dont 30 000 $ fournis par Roberval. Il devrait permettre de créer cinq emplois.

Il existe d'autres centres d'amitié autochtone ailleurs au Québec, dont un dans l'arrondissement de Chicoutimi, à Saguenay.

Ils ont comme mission d'améliorer les conditions de vie des Autochtones qui ont choisi de vivre en milieu urbain. Les centres font aussi la promotion de la culture des Premières Nations et visent un rapprochement entre les peuples.

Ainsi, le centre qui ouvrira ses portes à Roberval au cours des prochains mois permettra à des gens originaires d'Obedjiwan et de Mashteuiatsh d'avoir accès à des services adaptés dans un endroit où ils pourront aussi boire un café et partager des anecdotes avec d'autres personnes qui ont quitté leur communauté pour s'établir en milieu urbain.

Plus d'articles

Commentaires