Retour

Roberval réclame l'entretien optimal de la route 155

Les élus de Roberval demandent au ministère des Transports de maintenir l'entretien optimal de la route 155 entre les municipalités de Chambord et de La Tuque.

Le ministère a décidé de réduire le niveau d'entretien de cette route pour le faire passer du niveau un au niveau deux.La décision est contestée par le conseil municipal de Roberval. Les élus ont adopté une résolution et comptent interpeller le premier ministre et député de Roberval, Philippe Couillard.Le maire Guy Larouche croit que la route 155 risque de devenir dangereuse pour les automobilistes si l'entretien est moins important durant l'hiver, d'autant plus qu'il n'y a pas de service de téléphonie cellulaire dans le secteur. Selon lui, il s'agit d'une économie de bout de chandelle qui aura des répercussions sur le tourisme.

On sait très bien que de diminuer ces cotes-là a un impact direct au niveau du tourisme, et on sait très bien que ce sont des périodes qui sont extrêmement fragiles.

Guy Larouche, maire de Roberval

L'an dernier, Transports Québec avait voulu réduire l'entretien sur la route 169 dans le nord du Lac-Saint-Jean, mais le projet avait été abandonné sous les pressions politiques.« Est-ce qu’on peut équilibrer les budgets en fonction également des régions? Moi je commence à être tanné de payer, que ce soit pour le métro de Montréal ou autres, et quand ça vient le temps des régions, ils essaient toujours de couper », mentionne Guy Larouche.

Le maire affirme en avoir plus qu’assez des décisions semblables.

Plus d'articles