Retour

Roberval veut entretenir et réparer des avions-citernes de la SOPFEU

Roberval souhaite obtenir les services d'entretien et de réparation des avions-citernes CL-215 et CL-415, utilisés par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), pour son aéroport.

Le projet de 10 millions de dollars pourrait créer une cinquantaine d'emplois.

La Ville a entrepris des démarches depuis deux ans auprès du gouvernement du Québec, en plus de négocier différents partenariats. Actuellement, l'entretien et la réparation des avions de la SOPFEU sont effectués à l'aéroport de Québec par le ministère des Transports.

« Ça fait plusieurs années qu'on y travaille, on avait fait différentes études également là-dessus, indique le maire Larouche. On a déposé des demandes officielles. On a travaillé avec notre député, M. Couillard. Depuis le début, il est au courant de nos démarches. »

Le maire de Roberval, Guy Larouche, explique que le ministère des Transports envisage maintenant de faire un appel d'offres pour ce service. Il croit que ce projet de décentralisation pourrait profiter à toute la région.

La SOPFEU a 14 avions-citernes au Québec : à Roberval, Maniwaki, Baie-Comeau et Val-D'Or.

Plus d'articles

Commentaires