L'accident de véhicule tout-terrain (VTT) qui s'est produit mardi dans l'arrondissement de Jonquière soulève beaucoup de questions quant à la sécurité sur ce type de véhicule.

Le conducteur de 66 ans a été gravement blessé alors que son VTT s'est renversé sur la chaussée près du boulevard Harvey. Il ne portait pas de casque et circulait sur la voie publique, commettant ainsi deux infractions sur le territoire de Saguenay.

Des règles à préciser

Le porte-parole de la police de Saguenay, Bruno Cormier, affirme qu'une permission spéciale existe pour les travailleurs qui utilisent des VTT dans le cadre de leur fonction puisqu'ils peuvent circuler sur la chaussée sur une distance d'un kilomètre et moins. Il croit que cette mesure spéciale a peut-être semé la confusion dans l'esprit du public.

Certaines municipalités du Québec, comme La Tuque par exemple, permettent aux véhicules hors route d'emprunter certaines portions de la voie publique. La Fédération québécoise des clubs de quads aimerait que ses membres puissent en faire autant.

L'agent de liaison Jean-Yves Tremblay explique que la Fédération souhaite que les conducteurs de VTT puissent au moins se rendre jusqu'à certains restaurants et certains lieux d'hébergement ou de ravitaillement en toute légalité.

Le conseiller municipal du secteur, Jonathan Tremblay, affirme qu'il est difficile de trancher. Il pense notamment aux résidents qui souhaiteraient plutôt voir les VTT circuler uniquement en sentier, loin des résidences, ce qui engendrerait beaucoup moins de bruit.

Pour l'instant, mieux vaut s'abstenir d'emprunter la chaussée pour éviter une amende.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine