La plupart des régions éloignées des grands centres vivent le même problème d'exode des jeunes. Dans le Bas-Saguenay, les élus s'unissent pour tenter de contrer le phénomène.

Dimanche, le douzième brunch-bénéfice des municipalités du Bas-Saguenay a attiré quelques centaines de personnes à l'école Fréchette de L'Anse Saint-Jean, les organisateurs parlent de 400. Une activité qui vise à financer les organismes jeunesse du territoire.




Depuis un certain temps déjà, cette question du soutien à la jeunesse occupe les maires du secteur qui ont regroupé leurs moyens pour lutter contre l'exode, un problème amorcé depuis plusieurs décennies.

Les maires des cinq municipalités du Bas-Saguenay travaillent déjà ensemble depuis un certain temps et parrainent des activités qui, dans certains cas, portent fruit.








Le mois dernier, une foire de l'emploi avait attiré des centaines de personnes et de nombreux employeurs prêts à l'embauche, la première étape pour attirer les jeunes familles.

D'autres activités sont ainsi prévues et les maires discutent régulièrement de cette question cruciale pour l'avenir des communautés.

L'Anse-Saint-Jean a d'ailleurs accueilli plusieurs de ces familles au cours des dernières années. Ce n'est pas encore un renversement de tendance, mais un signe d'espoir et une incitation à continuer en ce sens.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine