Retour

Saguenay interrompt le déversement de 55 millions de litres d’eaux usées

Saguenay arrête temporairement son opération de déversement de 55 millions de litres d'eaux usées dans le Saguenay parce qu'une partie de l'écoulement empruntait un chemin différent que celui prévu et que des débris pouvaient se retrouver à la rivière.

La Ville a signalé le problème au ministère de l'Environnement. Elle doit apporter des correctifs d'ici lundi, avant de reprendre les déversements. Le ministère assure qu'il n'y a eu aucune atteinte majeure à l'environnement à cause de cette fuite. 

Des travaux de réfection de 1 million de dollar au poste de pompage de la rue Radin, dans le secteur de Kénogami, obligent la Ville à procéder à des déversements pendant 13 jours d'ici le 21 avril. Depuis 3 ans, il se produisait en moyenne 57 débordements non encadrés par année à la station de pompage.

Les eaux usées proviennent d'un quartier résidentiel du secteur de Kénogami. Environ 4190 mètres cubes d'eaux usées seront déversés chaque jour. La quantité équivaut au rejet quotidien d'eaux usées de 6600 personnes.

Le porte-parole de Saguenay, Jeannot Allard, souligne qu'il s'agit de déversements contrôlés. « On parle de déversement de matière liquide seulement, assure-t-il. Toutes les matières solides sont récupérées par des entreprises qui sont sur place et il y a huit ou neuf stations d'aération tout le long du ruisseau, donc ce qui se rendra à la rivière Saguenay, ce ne sont que des matières liquides. »

Saguenay précise que des mesures seront mises en place pour retenir les matières solides ou les ramasser si elles se retrouvent sur les berges.

La Ville a obtenu toutes les autorisations du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour aller de l'avant.

« Soyez certains que si cela se fait, si cela est permis, c'est que ça se dissout naturellement dans l'eau, ajoute Jeannot Allard. Ça se dissout naturellement dans la rivière. On a obtenu toutes les autorisations gouvernementales, les autorisations environnementales et ça se fait selon des normes très strictes avec un suivi très sévère par le ministère de l'Environnement. »

La Ville demande également la collaboration des citoyens du secteur afin qu'ils évitent de jeter à la toilette des objets comme des condoms, des serviettes hygiéniques, des cure-oreilles ou des mégots de cigarettes. Les citoyens doivent aussi respecter la signalisation en place et ne pas s'approcher du ruisseau situé près des pentes de ski du mont Fortin.

Inquiétude chez les pêcheurs

L'opération de déversement de millions de litres d'eaux usées survient juste avant l'ouverture de la saison de pêche dans le Saguenay. Le spécialiste de la pêche Rémi Aubin s'inquiète notamment pour les habitats des poissons.

« De mon côté, c'est sûr que ça m'amène des questions parce que les frayères à éperlan c'est très fragile et si le milieu est altéré, ça peut avoir des conséquences sur une bonne partie des poissons qui vivent dans le Saguenay, croit-il. C'est sûr qu'un déversement d'une shot comme ça, je dois me poser des questions. J'espère que je vais me faire rassurer. »

Saguenay compte 81 stations de pompage, dont 24 peuvent déborder dans le Saguenay lors des périodes d'écoulement majeur.

En novembre à Montréal, près de 4,9 milliards de litres d'eaux usées avaient été déversés dans le fleuve Saint-Laurent lors des travaux de réfection d'un intercepteur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine