Retour

Saguenay : la réduction du nombre de conseillers fait des mécontents

Au lendemain de l'acceptation de la réduction du nombre de conseillers à Saguenay de 19 à 15 par la commission parlementaire sur l'aménagement du territoire, les opposants à la modification sont déçus.

Aux élections de 2017, l'arrondissement de Chicoutimi comptera six conseillers au lieu de huit, même chose pour l'arrondissement de Jonquière. Celui de La Baie conservera ses trois conseillers.

Le maire Jean Tremblay assure que les citoyens seront consultés sur les nouvelles limites de la carte électorale. La greffière, Caroline Dion, va s'occuper de la consultation, selon les règles établies par le directeur général des élections.

Jean Tremblay indique aussi que si les limites des trois arrondissements sont maintenues, les anciennes municipalités de Shipshaw, Lac-Kénogami, Laterrière et Canton-Tremblay disparaîtront.

« On est déçu, affirme l'une des membres du collectif Citoyens pour la démocratie à Saguenay, Isabelle Brochu. Mais effectivement, là on est dans une espèce de canne, on est pris avec la définition qui a été donnée pour les arrondissements. Ce n'est pas fini, les gens vont réaliser ce que ça signifie. »

Deux des sièges menacés sont situés dans l'arrondissement de Jonquière et sont occupés par deux conseillères dans l'opposition. Julie Dufour, la conseillère de Shipshaw, croit que M. Tremblay veut la balayer du paysage.

« Le maire qui ne se représente pas aujourd'hui vient de mettre une croix sur quatre anciennes municipalités en ne les ayant même pas entendus », déplore-t-elle.

De son côté, Christine Boivin soutient que le maire connait mal le territoire de sa ville. Elle donne l'exemple de Lac-Kénogami qui est peu populeux, mais qui n'a rien à voir avec le centre-ville de Jonquière.

« Il y a des gestionnaires de barrage sur le lac Kénogami, il y a des forêts. Moi j'ai hâte de voir parce que je l'aurais défini d'une autre manière », dit-elle.

L'arrondissement de La Baie restera inchangé avec trois districts électoraux.

Plus d'articles

Commentaires